☀️ Une robe, un mythe: 10 robes inscrites dans l’histoire

📌

Ce n’est pas un mythe, on mémorise certains événements ou certains personnages grâce à leurs vêtements. Trop souvent, nous oublions que l’une des principales fonctions des vêtements est la mémoire …

Les vêtements nous aident à nous souvenir, nous aident à créer des souvenirs. C’est pourquoi nous nous marions dans une tenue très spéciale, une robe extraordinaire que nous ne portons généralement qu’une seule fois.

Aussi, une question me tracasse depuis ma dernière revue des tendances printemps été, sur les robes … Il y a tellement de types, de formes et de matières différents! Les pantalons, à part quelques éléments, sont toujours des pantalons. Le look restera sensiblement le même quel que soit le pantalon. La robe peut complètement transformer la silhouette selon sa forme et sa longueur, ses manches, son décolleté …

Je me demandais donc si une robe par nature pouvait vraiment devenir démodée. Chaque collection offerte à chaque saison est remplie de tant de versions différentes! Il est presque certain qu’une robe vintage des années 60 pourrait être similaire (de près ou de loin) à au moins une des robes sur le podium en 2020.

Y a-t-il vraiment des robes que vous ne pouvez plus porter au risque de ressembler à un vrai nerd? Ce n’est pas sûr. Pour aller au fond, je suis allé voir les robes du moment à La Redoute pour voir le panel des différents modèles proposés (plusieurs marques) et voir s’il y a un guide très « ancré dans l’air ». « Je constate que ce n’est pas si évident, comme si toutes les robes étaient enfin éternelles et les caméléons, capables de s’adapter … Regardez les robes qui dorment au fond de votre placard, elles ne sont peut-être pas aussi démodées que vous le pensez!

Et puis je me suis dit que je philosophais trop et que je ferais mieux de cesser de me poser tant de questions! En tout cas, la vérité est que certaines robes ont donné naissance à de vrais mythes qui resteront à jamais gravés dans l’histoire. J’ai essayé de les lister ici …

1- La petite robe noire ou la légende de Coco Chanel

La première robe noire de Gabrielle Chanel apparaît dans Vogue en . A cette époque, la robe a des manches longues, un décolleté rond et s’arrête au genou. Elle est surnommée par le magazine « Ford de Chanel » dVous avez fait sa simplicité. Simple mais scandaleux pour le moment car il est court et le noir est réservé aux veuves et aux domestiques.

Nous le verrons se démocratiser de diverses manières, notamment grâce aux plus grandes icônes du cinéma. Que Catherine Deneuve en robe Yves Saint Laurent dans Belle de Jour de Luis de Buñuel (1967) ou Audrey Hepburn en robe Givenchy dans Blake Edwards ‘Breakfast at Tiffany (1961), tout le monde portait une robe noire légendaire.

2- La robe blanche de Marilyn Monroe ou la légende … de Marilyn

Quand Sept ans de réflexion.Le film Billy Wilder est sorti en 1955, le charme de Marilyn Monroe a fonctionné immédiatement. Avec ce film et ces images de tournage légendaires, l’Américaine acquiert son statut d’icône vivante. Dans la scène, les acteurs s’arrêtent sur une grille de ventilation du métro et le souffle de l’air chaud soulève la robe de Marilyn. Ainsi, avec une seule scène, l’actrice de 29 ans est devenue une légende. Cette robe de cocktail blanche créée par le client William Tavilla a été surnommée  » robe de métro« 

3- La robe trapèze de Courège ou le mythe de la libération féminine.

A cette époque (1965), la forme géométrique et architecturale de cette robe confère à la femme un look minimaliste et futuriste. Il prend l’opposé des silhouettes les plus préparées de la décennie précédente. Cela devient un mythe car il ose libérer les hanches et surtout révéler les jambes au dessus du genou.

Elle accompagnera véritablement le mouvement de libération des femmes durant cette période. Yves Saint-Laurent lui-même a déclaré que la mode ne sera plus jamais la même après « l’explosion de Courrèges ». La robe trapèze sera portée par toutes les icônes élégantes de l’époque et, en particulier, par le top model Twiggy.

4- La robe croisée DVF ou le mythe du pouvoir de s’habiller pour les femmes

La robe portefeuille est apparue dans les années 1930 avec la créatrice italienne Elsa Schiaparelli. Mais cela n’a pas vraiment été remarqué avant 1974, lorsque la designer Diane von Fürstenberg l’a mise à jour.

Ensuite, il devient très populaire car à l’époque des temps et répondant parfaitement aux attentes des femmes à cette époque. Les femmes sont de plus en plus présentes sur le marché du travail et ont de plus en plus besoin de vêtements confortables, pratiques et féminins. Cette robe devient idéale avec son jersey de soie infroissable, sa coupe est à la fois enrichissante et couvre suffisamment pour continuer votre activité.

5- La robe Mondrian ou le mythe de la révolution artistique.

La robe Mondrian a été conçue en 1965 par Yves Saint Laurent. À l’époque, Mondrian n’était pas encore bien connu et n’était pas une collaboration. St Laurent ne travaille que pour assimiler le travail de l’artiste et faire sa propre interprétation textile. Cette robe est décrite comme révolutionnaire par la presse car elle pourrait vraiment ressembler à une peinture. Pour y parvenir, le créateur a remarquablement inventé une technique suffisamment sophistiquée pour coudre les bandes noires sans montrer la démarcation. Une de ses couturières a déclaré à l’époque que « c’est une sorte de mosaïque mais incrustée, beaucoup plus compliquée à réaliser qu’une robe entièrement brodée ».

Cette robe est devenue légendaire car elle a été copiée dans le monde entier et inspirée d’autres œuvres d’art. Surtout, il a contribué à populariser le peintre hollandais, qui fut l’un des pionniers de l’abstraction.

6- La robe métallisée à facettes de Paco Rabanne ou le mythe futuriste

Cette robe est devenue un véritable mythe dans l’histoire de la mode. En 1966, cette innovation d’inspiration industrielle et sa surprenante question et dérangement matériel. Elle rompt froidement avec les codes couture de l’époque.

Cependant, elle plaira rapidement aux grandes stars de l’époque comme Brigitte Bardot ou Françoise Hardy (ici photographiée par Jean Marie Perrier). Cette dernière portera également une mini robe avec des clous en acier verni pour Paris-Match en 1968

7- La robe sulfureuse de Mireille Darc et le mythe du cambre

On se souvient tous de cette robe incroyablement tombée portée par Mireille Darc dans Le Grand Blond avec une chaussure noire d’Yves Robert (1972). Cette robe Guy Laroche restera à jamais un mythe inscrit dans l’histoire de la mode grâce à son contraste élégant et provocateur: une robe longue ultra minimaliste noire et une indécence indécente au dos. Sans aucun doute, la corde à sauter la plus emblématique du cinéma français!

8- La robe Tehuana longue et colorée de la légendaire artiste Frida Khalo

Frida portait ce type de robe longue (inspirée du costume traditionnel de Tehuana) à la fois pour son attachement au patrimoine culturel de son pays et pour des raisons médicales. Il a trouvé dans cette tenue une sorte de seconde peau qui lui permettait de camoufler ses maladies (le bas du corps avait été gravement blessé) tout en affirmant son identité.

9- La robe blanche de Sharon Stone et le mythe du jeu de jambes

Aucune génération n’ignore cette scène enflammée magnifiquement interprétée par la sublime Sharon Stone dans Basic Instinct (1992). La robe courte blanche à col roulé 3 trous, raffinée et élégante, a laissé place au charisme fascinant de l’actrice. Ou comment créer le mythe effrayant de la robe portée sans culotte …

robe de sharon stone dans l'instinct de base

10- Je vous laisse en trouver 10 et faites vos propositions dans les commentaires 😉

Une robe, un mythe: 10 robes inscrites dans l’histoire Dernière modification: 25 mars 2020 pour Loren

comme

😍 Profitez de toutes les dernières promotions Amazon !